Chemin de croix

                                       

                  CHEMIN DE LA CROIX

 

Promesses attachées à l’exercice du Chemin de la Croix


Données par Notre Seigneur au Frère Stanislas des Frères des Écoles Chrétiennes, jeune novice qui mourut en odeur de sainteté à Bugedo, Espagne, en 1927.
La cause de béatification est introduite à Rome.

 

1   Tout ce qu’on demandera en faisant le chemin de la croix, je l’accorderai.

2   Je promets la vie éternelle à tous ceux qui, avec des sentiments de compassion, font de temps en temps, le chemin de la croix

3  

Je les suivrai partout pendant leur vie et je les secourrai spécialement à l’heure de la mort.

4  

Quand bien même ils auraient des péchés plus que d’herbe dans les champs et que de sable dans la mer, par le chemin de la croix tout leur sera effacé.

5  

Ils auront une gloire spéciale dans le Ciel, ceux qui souvent auront fait le chemin de la croix.

6

  
Je les délivrerai du Purgatoire, si toutefois ils y vont, le premier Mardi ou Vendredi après leur mort.

7

  
Je les bénirai à chaque chemin de croix, et ma bénédiction les suivra partout sur la terre, et après leur mort, au Ciel pour toute l’éternité

8

  
A l’heure de la mort, je ne permettrai pas au démon de les tenter, j’enlèverai tout pouvoir au démon, afin que les mourants reposent tranquillement dans mes bras.

9  

S’ils font le chemin de croix avec un véritable amour, je ferai de chacun d’eux, un ciboire vivant dans lequel je me plairai à répandre mes grâces.

10

  
J’aurai les yeux fixés sur ceux qui font souvent le chemin de la croix; mes mains seront toujours ouvertes pour les protéger.

11 

Comme je suis cloué sur la croix, ainsi je serai toujours avec ceux qui m’honorent fréquemment en faisant le chemin de la croix.

12

   Ils ne pourront plus se séparer de Moi, car je leur donnerai la grâce de ne plus pécher mortellement

13

   A l’heure de la mort, je les consolerai par ma présence et nous irons ensemble au Ciel, la mort sera douce à tous ceux qui m’auront honoré durant leur vie en faisant le chemin de la croix.

14  

Mon âme sera pour ces âmes comme un bouclier protecteur, elle les secourra toujours.

 

 

Prière préparatoire

 

 

Ô Face adorable de mon Jésus, humblement prosterné en votre présence, je viens Vous contempler sur le chemin du Calvaire, dans les souffrances et les humiliations que Vous avez endurées pour mes péchés.

Inspirez-moi les sentiments de foi, d'amour et de compassion dont furent remplies la Mère des douleurs et la pieuse Véronique.

Versez les lumières de votre visage sur mon âme, afin que, touchée de l'onction de votre esprit, elle puise avec abondance dans vos plaies sacrées les trésors de la grâce et du salut

.

 

Au commencement de chaque station

 

 

Nous vous adorons, ô Jésus, et nous vous bénissons.

Parce que Vous avez racheté le monde par votre sainte Croix.

 

 

Après chaque station :

 

Notre Père.....

Je vous salue, Marie....

Gloire au Père...

 

Ayez pitié de nous, Seigneur,

Ayez pitié de nous.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts, reposent en paix. Amen.

  

Première Station

Jésus est condamné à mort

 

En entendant cette sentence aussi injuste qu'ignominieuse, Jésus ne perd rien de son calme, sachant qu'il accomplit la volonté de Dieu son Père, et procure notre salut. Quelle leçon pour nous!

Ô Jésus! Faites que je ne rougisse jamais de votre sainte loi, que je l'accomplisse d'un front calme et serein, sans m'émouvoir des railleries, ni craindre l'injustice de ceux qui peuvent tuer le corps, mais ne peuvent rien sur l'âme, afin qu'un jour vous n'ayez point à rougir de moi devant les anges et que je sois admis au nombre de vos élus.

 

Deuxième station

Jésus est chargé de sa Croix

 

 

Jésus reçoit sur ses épaules ensanglantées le fardeau de sa croix devenue plus pesante par le poids de nos iniquités. A la vue de tant de crimes dont il se voit chargé, Jésus est accablé de douleurs, sa Face sainte se couvre de honte.

Ô Jésus! Il est juste que je porte le poids et la honte de mes péchés. Donnez-moi un coeur contrit et humilié afin que m'appropriant vos mérites, je répare le mépris que j'ai fait de votre loi et la honte que le péché Vous a causée.

 

 

Troisième station

Jésus tombe pour la première fois

 

 

Jésus épuisé par le supplice de la flagellation et du couronnement d'épines, tombe sous le poids de son pesant fardeau et, quand il se relève, sa Face adorable souillée de boue et de sang excite le rire de la foule et les railleries de ses ennemis.

Ô Jésus! Vous expiez mon peu de courage à porter ma croix, mes attaches aux plaisirs et aux biens terrestres qui ne sont que boue et poussière. Rendez-moi plus fort, plus généreux à renoncer aux joies et aux richesses de la terre, afin d'avoir part aux délices et aux trésors du ciel.

 

 

 

Quatrième station

Jésus rencontre sa sainte Mère

 

 

Quelle douloureuse rencontre pour le Fils et pour la Mère. Jésus voit sa sainte Mère le coeur transpercé d'un glaive de douleur. Marie voit le visage de son divin Fils tout défiguré, ses épaules chargées du bois honteux de la croix. Leurs regards se croisent et leurs âmes s'unissent ensemble pour ne faire qu'une victime et n'offrir à Dieu qu'un seul et même sacrifice.

Ô Jésus! Je veux m'unir à votre divin sacrifice, partager toutes vos épreuves et toutes vos douleurs pour mériter d'avoir part un jour à votre gloire dans le ciel

.

 

.

.

 

 

 

 

Cinquième station

Le Cyrénéen aide Jésus à porter sa Croix

 

 

Un étranger vient en aide à notre divin Sauveur. Ce service plaît tant au Coeur de Jésus, qu'Il se retourne et jette sur lui un regard reconnaissant et miséricordieux. Ce regard est une lumière qui éclaire le Cyrénéen, le convertit et le fortifie dans sa tâche de dévouement.

Ô Jésus! Me voici prêt à Vous suivre et à Vous aider dans votre oeuvre de réparation. Tournez vers moi votre Face; un seul de vos regards tombant sur mon âme suffira pour me rendre fidèle dans mes généreux desseins jusqu'à la mort.

 

 

Sixième station

Une pieuse femme essuie la Face de Jésus

 

 

Admirons l'amour compatissant et généreux de Véronique. Bravant les huées de la foule et la brutalité des bourreaux, elle s'approche de Jésus, essuie sa Face adorable souillée de crachats, de poussière et de sang. Pour récompenser son héroïque dévouement, Jésus laisse sur son voile l'empreinte de ses traits sacrés.

Ô Jésus! Embrasez mon âme de zèle pour réparer les injures que Vous font chaque jour vos ennemis. Imprimez dans mon âme défigurée par le péché vos traits divins et rendez-lui tout l'éclat de sa beauté première.

 

 

Septième station

Jésus tombe pour la deuxième fois

 

Jésus succombe de nouveau sous le poids de son lourd fardeau. Les bourreaux furieux L'aident à se relever en Le chargeant de coups et en accablant sa Face divine de nouveaux outrages. Ainsi les impies outragent l'Église dans sa doctrine et la persécutent dans ses ministres.

Ô Jésus! Montrez votre Face Adorable au Père Céleste, désarmez sa colère; que l'Église sorte triomphante de ses épreuves; que les impies se convertissent et soient sauvés.

 

 

Huitième station

Jésus console les femmes d'Israël qui le suivent

 

Admirons l'excessive charité de notre divin Sauveur. Il oublie ses propres souffrances pour ne songer qu'à la douleur des saintes femmes. Laissant tomber sur elles un regard de compassion, il leur donne une marque d'encouragement et un avis charitable. Ne pleurez pas sur Moi, leur dit-il, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants.

Ô Jésus! Jetez sur moi un regard de miséricorde; apprenez-moi à pleurer sur mes égarements et sur ceux de mes frères. Faites que ma dernière larme soit une larme de repentir et d'amour.

 

 

Neuvième station

Jésus tombe pour la troisième fois

 

Arrivé au Calvaire, lieu de son supplice, Jésus pense aux âmes si nombreuses qui, manquant de foi et de confiance en sa miséricorde, refuseront de recourir â la grâce de ses sacrements, et rendront inutiles ses souffrances et sa mort. Cette pensée Le jette dans une profonde tristesse et un cruel abattement. Pour la troisième fois, Il tombe la Face contre terre, épuisé, presque mourant.

Ô Jésus! Soyez ma force et mon soutien, accordez-moi la grâce d'une confiance sans borne en votre infinie miséricorde.

 

 

Dixième station

Jésus est dépouillé de ses vêtements

 

Jésus se soumet à ce dépouillement douloureux et ignominieux pour expier toutes mes immodesties et mes sensualités.

Ô Jésus! Détournez votre visage de la vue de mon âme, ne regardez pas le triste état dans lequel mes fautes l'ont réduite, rendez-lui la parure de son innocence et la beauté de la grâce, afin qu'elle puisse reproduire plus parfaitement les traits de votre visage et réjouir votre divin regard.

 

 

Onzième station

Jésus est attaché à la Croix

 

 

Étendu sur l'arbre du sacrifice, Jésus présente ses mains et ses pieds, les bourreaux les transpercent et les clouent sur la croix avec brutalité. Alors sa chair se déchire, ses os se disloquent, ses nerfs se froissent, ses veines se brisent, son sang coule à grands flots, son visage devient pâle et livide.

Ô Jésus! Pardon pour mes crimes, cause de vos effroyables souffrances. Faites que je les déteste de toute mon âme et que désormais les yeux fixés sur votre Face Adorable je marche fidèlement dans le chemin de la vertu

.

 

 

 

 

Douzième station

Jésus meurt sur la Croix

 

Contemplons la Face agonisante du Sauveur, élevé en croix, suspendu entre le ciel et la terre. Avant d'exhaler son dernier soupir, Jésus lève les yeux vers le Père céleste, et lui demande miséricorde pour ses bourreaux, puis les abaissant sur le larron pénitent, il lui accorde son pardon et lui promet son paradis.

Ô Face mourante de Jésus, si misérablement inclinée sur l'arbre de la croix, laissez tomber sur moi un regard de compassion et recevez-moi au baiser de paix et de réconciliation

 

 

 

 

 

Treizième station

Jésus est déposé entre les bras de sa Mère

 

Marie reçoit entre ses bras le corps inanimé de Jésus. Les yeux baignés de larmes, elle regarde les plaies de son Fils bien-aimé, ses mains et ses pieds percés, son côté ouvert. Elle contemple surtout avec amour sa Face divine, son front ensanglanté, ses yeux éteints, sa bouche fermée, tous ses traits défigurés. Quel martyre pour son coeur de Mère!

Ô Marie, laissez-moi contempler avec vous toutes les blessures du divin crucifié. Découvrez-moi les richesses renfermées dans sa Face sacrée, afin que j'y puise abondamment des grâces de salut et de sanctification.

 

 

Quatorzième station

Jésus est mis dans le tombeau

 

 

Le corps de notre divin Rédempteur est enseveli et placé dans un tombeau. Sa Face adorable est dérobée à tous les regards, cachée sous la pierre du sépulcre.

Ô Jésus! C'est ici que je veux vivre désormais, loin des séductions du monde et des bruits du siècle. Cachez-moi dans le secret de votre Face humiliée afin que je puisse la contempler toute radieuse de gloire au jour de votre miséricorde.

          

.
Commentaires (4)

1. ariane 21/04/2011

Merci pour ce chemin de croix! Dieu vous garde et vous bénisse.

2. aimee 04/05/2011

Merci infiniment pour avoir creer ce site.je viens de decouvrir encore une information importante du chemin de croix de notre seigneur jesus christ.celle de le faire tout le temps et beneficier des promesses kil a faite au frere stanislas.sinecerement jignorais kil fallait le faire tout le temps.jattendais toujours le temps du careme.maintenant je prends la ferme resolution de faire de temps en temps et surtout pour le consoler.jesus est vivant je le sais ilnous aime quand je l'appelle I'll me repond.jai vu les merveille de notre seigneur jesus christ.depuis cet ainsi ma foi a encore grandi et le prie tous les jours de me tenir toujours par la main.jesus est amour

3. aimee 04/05/2011

Merci infiniment pour avoir creer ce site.je viens de decouvrir encore une information importante du chemin de croix de notre seigneur jesus christ.celle de le faire tout le temps et beneficier des promesses kil a faite au frere stanislas.sinecerement jignorais kil fallait le faire tout le temps.jattendais toujours le temps du careme.maintenant je prends la ferme resolution de faire de temps en temps et surtout pour le consoler.jesus est vivant je le sais ilnous aime quand je l'appelle I'll me repond.jai vu les merveille de notre seigneur jesus christ.depuis cet ainsi ma foi a encore grandi et le prie tous les jours de me tenir toujours par la main.jesus est amour

4. Samuel 27/05/2011

Oh Combien l'amour de Jésus est immense par la prière du chemin de croix; sa miséricrode est infini.Je t'aime Jésus...Amen

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site