A vous qui êtes malades...

030209_careme.jpgA vous qui êtes malades...
(extraits Cahier d'Amour Monique Marie)
Oui, pour vous malades en fin de vie... Aux uns, vous reste, un an, aux autres deux peut-être trois, à certains quelques mois, à d'autres quelques jours seulement. Réveillez-vous. Moi, Votre Dieu, Je veux vous supplier, murmurer à votre oreille des chants d'amour, faire venir dans cette chambre tant de parfums du Ciel, tant de douceur, tant de caresses! Je veux vous consoler de toutes vos détresses, de toutes vos déceptions, de toutes vos tristesses! Oh mes enfants, les jours s'amenuisent! Combien de temps ai-Je encore, pour vous murmurer ces chants d'amour, les premiers chants d'amour qui ont éveillé votre âme, les premières paroles d'amour, les premiers baisers d'amour. Je veux vous les rappeler, en déposer doucement sur vos joues, si doucement, que vous ne puissiez les refuser.
JE SUIS est à vos pieds. Je caresse vos plaies, votre corps fatigué. Votre nuque, vos mains, Votre Dieu les caresse. Il voudrait vous faire sentir Son Amour, mais vous croyez que Je n'existe pas! Et cependant, Je suis là, à vos pieds, en larmes, car Je veux vous consoler. Vous êtes si sûrs de n'être pas aimés, alors que Je Me meurs d'Amour pour chacun d'entre vous. Vous vous croyez pauvres et abandonnés alors que vous pouvez revivre de Ma Vie, Mes Trésors sont entre vos mains, si vous les acceptez! Oh mes enfants, vous allez mourir! Venez vers MOI! Choisissez-MOI, tels que vous êtes, maintenant! Choisissez enfin d'être aimés, de ne pas être jugés! Votre Dieu est à vos pieds. Il supplie. Il est Vivant! Il est LE VIVANT. Non, vous n'allez pas vers la mort, mais vers la vie! Il suffit que vous disiez oui! Ne laissez pas le malin vous emporter vers l'endroit de l'extrême détresse, où vous serez à jamais séparé de MOI. Votre Doux et Tendre Ami, Votre DIEU EN LARMES...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×